06 85 49 72 53Contactez-nous

 

La Leyre, une histoire

La Leyre, une histoire

La Leyre connaît une évolution géologique. Mais à l’échelle humaine, elle fut témoin et actrice de toute une histoire.

 Photo : port de biganos.JPG

  • D'où vient l'eau ?

S’il est vrai qu’à l’origine d’une rivière on identifie une seule source : il en est tout autrement de la Leyre.
En effet, il n’existe pas une source mais une infinité de sources au départ de la Leyre.
C’est la nappe phréatique entière qui alimente la rivière. Or, cette nappe s’étend sous l’ensemble du massif sableux du bassin versant.

  • 1840-1935

La rivière n’était pas comme aujourd’hui :

Recouverte par la forêt galerie, elle serpentait au milieu de paysages plus ouverts. La rivière irriguait les prairies qui s’étendaient sur ses bords. Exploités jusqu’en 1945, ces "prats d’arriou" ou prés de rivière, formaient un complément appréciable pour les éleveurs de moutons et de vaches. Le drainage de ces prés, facilement inondables, était assuré par l’entretien de fossés qui se jetaient dans la Leyre.

De ce paysage, on peut observer aujourd’hui, des restes de piquetages qui servaient à stabiliser les berges.
Ils illustrent l’importance que la rivière avait autrefois en tant qu’axe de circulation. Avec le développement du massif forestier, la rivière était utilisée pour le transport du bois par flottage. C’est la grande période des radeleurs : des trains de radeaux de plusieurs dizaines de mètres descendaient la rivière.

  • 19ème siècle

Durant ce siècle s’est développée une importante activité métallurgique. La présence du minerai de fer à faible profondeur et la force hydraulique explique celle des forges et des fonderies.

  • 1950-1975

On assiste au déclin progressif de la vie agropastorale au profit d’une agriculture intensive (monoculture, mécanisation, irrigation). Se développent de nouvelles surfaces agricoles loin des cours d’eau sur les zones les plus humides qui doivent être drainées. De nouveaux fossés sont crées et se connectent à la rivière.

  • De 1975 à nos jours

Il n’y a plus d’industrie sur la Leyre. Sur les rives, la végétation reprend ses droits et la rivière retrouve son aspect primitif et sauvage… Les propriétaires forestiers maintiennent une gestion raisonnée de leurs parcelles.

Aujourd’hui, la Leyre offre des ressources diversifiées au travers de la sylviculture familiale, de la pisciculture, et des activités touristiques : les haltes nautiques, les descentes en canoë et les sorties pédagogiques animent ses berges pendant toute l’année.

Une évolution constante :

Chacun pourra observer l’impact sur la rivière :
- des phénomènes naturels (crues…) ;
- des effets de l’exploitation agricole et sylvicole du plateau (drainage) provoquant l’érosion des berges et un apport important de sable.

Labels

estampille ecotourisme orange transparente

Nous sommes engagés, aux côtés du Parc naturel régional des Landes de Gascogne, dans un tourisme fondé sur des découvertes authentiques et un tourisme respectueux de nos paysages, de nos patrimoines et des activités du territoire.

logomarque 0

Top
DMC Firewall is a Joomla Security extension!